Romhacking

Le langage hexadecimal est un intermédiaire entre celui des ordinateurs, le binaire, et notre système usuel, le décimal, que nous utilisons tous les jours. Il s'agit d'un système numérique de base 16. C'est à dire qu'il contient quinze unités, similaires aux neufs unités que contient notre système décimal, et qu'à partir de 16, un deuxième chiffre se rajoute. C'est le système numéraire qui est utilisé pour encoder les roms - les jeux de console - sur le hardware - la partie matérielle sur laquelle sont inscrites ces roms.

On appelle romhacking le fait d'ouvrir une rom et d'entrer dans son code pour le modifier. Qu'il s'agisse d'un rééquilibrage du jeu, d'un affinage fait-maison, ou de la création d'un tout autre système, le romhacking fait partie de la culture du remix. Se réapproprier des choses existantes pour en faire de nouvelles. Des ateliers de romhackings prendront place à la cabane, afin de créer des jeux artisanaux à partir de roms de console ou de vieux jeux de PC, Amiga, etc. Qu'il s'agisse de légères modifications, de changer les textes d'un jeu, d'en modifier les niveaux, les couleurs, de créer de nouveaux sprites, ou afin de servir de support à un autre projet vidéo par exemple, cet atelier s'appliquera à faire découvrir les bases de l'hexadécimal et des différents utilitaires nécessaire au romhacking : édition de cartes, de textes, décryptage de la construction d'un jeu, élaboration de son propre scénario... Il s'agira de rencontrer la création de jeu vidéo à travers l'expérimentation et la manipulation d'univers pré-existants parfois bien connus.

A voir - Cory Arcangel - Super Mario Clouds, un romhack de Super Mario World.